Auteure Anou De Busschere, 30 mars 2021 14:31:00

Dans le monde de l’entreprise, l’embauche de la mauvaise personne a des conséquences dommageables. De telles erreurs ont un coût croissant pour l’entreprise et un impact sur tous les aspects de la performance de l’entreprise, à une période où l’innovation humaine est essentielle au succès de l’entreprise. De ce fait, malgré la hausse du taux de chômage suite à la pandémie de COVID-19, les ressources humaines sont de plus en plus sous pression pour embaucher les bons talents.

 

Le recrutement et l’embauche d’un seul employé peuvent coûter jusqu’à 4 129 USD (CHF 3665), estime la SHRM. La bonne embauche apportera un retour sur investissement conséquent, et la mauvaise embauche entraînera des coûts supplémentaires. De plus, le remplacement d’un employé coûte en moyenne 21 % de son salaire annuel, rapporte Forbes, ce qui renforce encore la nécessité de «faire le bon choix».

 

Par contre, une procédure de recrutement rigoureuse et bien étudiée peut entraîner des améliorations et des gains financiers importants pour l’organisation. Les équipes RH doivent prêter attention à chacun de ces points: optimisation des coûts, analyse des résultats et optimisation continue des processus.

 

Dans cet article, nous aborderons des pistes pour élaborer une procédure qui limite autant que possible l'éventualité d’une «mauvaise embauche». Vous aurez également accès à un guide gratuit sur l’élaboration de descriptions de poste et d’offres d’emploi qui vous mèneront au succès, afin d’entrer en contact dès le départ avec les candidats les mieux adaptés au poste. En résumé, vous aurez un plan d’action clair pour parvenir à des embauches aussi avantageuses que possible.

Téléchargez le guide gratuit: Rédiger des descriptions de poste réussies

 

Comment parvient-on à une mauvaise embauche

Pourquoi tant d’organisations abordent-elles le recrutement de manière fragmentée, voire même hasardeuse?

C’est principalement en raison d’une rupture entre les ressources humaines et les responsables des services qui embauchent. Dans ce contexte, nous avons identifié quatre facteurs clés qui contribuent à de mauvaises procédures de recrutement.

  • Les responsables des services qui recrutent n’ont pas conscience du coût d’une mauvaise embauche. Souvent, lorsque les équipes RH confient aux responsables des services  la responsabilité du recrutement, elles ne se rendent pas compte des effets cumulés que de mauvaises pratiques de recrutement peuvent avoir sur l’organisation, ou elles ne communiquent pas à ce sujet. En conséquence, les responsables des services qui embauchent ne sont pas toujours suffisamment rigoureux dans leur procédure de sélection.
  • Les responsables des services qui recrutent ne savent pas comment identifier une «bonne embauche». Il ne faut pas croire que le responsable du service qui embauche est le mieux placé pour recruter le nouveau membre de son équipe. «Le manque de formation aux entretiens est le fléau des grands plans stratégiques des entreprises depuis des décennies, et il continue d’être ignoré», rapporte Hunt Scanlon.
  • Les responsables des services qui recrutent sont pressés de pourvoir le poste vacant. Comme les entreprises embauchent de nouveaux employés lorsqu’elles en ont besoin, il y a toujours une pression interne pour recruter rapidement: leur équipe est surchargée de travail ou parce qu’un employé est parti brusquement, laissant vacante une fonction essentielle.  Les responsables du service qui recrute peuvent ainsi prendre une décision d’embauche trop hâtive, ignorer les lacunes des candidats et même passer à côté de drapeaux rouges.
  • Les équipes RH n’expliquent pas aux responsables des services qui recrutent à quel point les indicateurs de performance des employés sont importants. Ainsi les responsables des services ne sauront pas quelles qualités rechercher chez une nouvelle recrue. Les équipes RH peuvent avoir des indicateurs vagues ou ne pas réussir à communiquer des indicateurs précieux aux responsables du service qui recrute. Ils n’ont peut-être pas non plus de procédure d’entretien standardisée.

 

Dans chacun de ces scénarios, le responsable du service qui recrute prendra la mauvaise décision d’embauche. Mais les résultats sont similaires lorsque les équipes RH gèrent entièrement la procédure de recrutement, sans parvenir à communiquer ces paramètres essentiels aux responsables du service qui recrutent. Les équipes RH doivent préparer ces responsables et par la suite les nouveaux employés au succès. Ils doivent également « faire équipe » avec les responsables, en particulier pendant la procédure d’entretien, lorsque les compétences d’entretien et la connaissance du sujet sont essentielles. Ensuite, nous examinerons comment les deux parties peuvent atteindre ces objectifs. 

 

Comment garantir une embauche réussie à tous les coups

Les mauvais employés peuvent faire baisser la productivité, nuire au moral des troupes et même faire fuir les clients et les bons employés. Mais cette mauvaise embauche aura pris beaucoup de temps et de ressources gaspillés, du temps et des ressources qui peuvent être réaffectés pour garantir que seules les bonnes embauches soient réalisées. Citons par exemple:

  • la préparation des ressources internes et des supports de recrutement;
  • l’élaboration d’une description de poste, la publication d’une annonce et les autres moyens de communication;
  • la sélection des candidats potentiels et les procédures d’entretien.

 

En tant que partenaire de confiance et leader mondial du secteur des services RH, Randstad aide les personnes et les organisations à recruter les meilleurs talents. Nous savons que le déploiement de ces efforts initiaux est essentiel pour assurer le succès à long terme de votre entreprise et de vos employés. C’est pourquoi nous avons identifié quatre moyens de vous assurer que vos responsables des services qui embauchent atteignent, découvrent et sélectionnent les bons employés à tous les coups.

 

1. Optimiser la description de poste et l’annonce

Les descriptions de poste et les annonces sont des passerelles vers les nouveaux candidats, il est donc essentiel de s’assurer qu’elles jouent en votre faveur. Elles vous permettront d’obtenir un lot de bons candidats parmi lesquels vous pourrez faire le bon choix. Dès le départ, réfléchissez de manière globale aux besoins de votre équipe et de votre organisation. Pour des conseils plus approfondis, consultez notre guide sur la création d’une description de poste qui vous mènera à une embauche réussie.

Téléchargez le guide gratuit: Rédiger des descriptions de poste réussies

 

2. Définissez correctement et précisément votre entreprise et sa culture

Tout comme les responsables de services sont déçus par les mauvais employés, les nouveaux employés obtiennent de mauvais résultats lorsque la culture d’entreprise ne correspond pas à l’annonce à laquelle ils ont répondu. Concrètement, 92 % des employés indiquent que la culture de l’entreprise et le travail d’équipe au sein de leur service sont importants à leurs yeux, rapporte Forbes.

 

Assurez-vous que les candidats potentiels qui liront votre description de poste comprendront la culture de votre entreprise. Ensuite, communiquez les aspects essentiels de la culture de votre entreprise pendant l’entretien. L’établissement dès le début d’attentes réalistes pour le poste vous évitera d’impliquer des candidats peu compatibles dans la procédure de recrutement. Un outil comme Modern Hire, qui permet aux responsables de services de pré-enregistrer leurs réponses à leurs questions d’entretien afin de bien visualiser le profil du bon candidat, peut aider à déterminer quelles devraient être ces attentes.

 

3. Formalisez les entretiens pour aborder les aspects critiques du poste

Trop d’entreprises n’ont pas de procédure standardisée pour leurs entretiens d’embauche. Cela empêche les responsables du service qui recrute de communiquer et de recevoir certaines informations critiques, notamment des détails sur le comportement du candidat, sa manière de réagir à différentes situations et ses compétences techniques. De plus, les responsables du service qui embauche ne peuvent pas comparer précisément les résultats de plusieurs entretiens si tous ne sont pas menés selon les mêmes normes. En 2019, McKinsey a recommandé des évaluations standardisées comme approche structurée pour collecter des informations sur les candidats. «Si une méthode d’évaluation ne peut pas être directement reliée à la performance au travail ou aux qualités qui comptent pour le poste en question, ne l’utilisez pas», expliquait-il.

 

4. Recherchez les qualités universelles des employés qui vous mèneront au succès

En plus de trouver des employés possédant la bonne expérience et les bonnes compétences, les responsables du service qui embauche doivent être capables d’identifier les qualités que chaque nouvel employé devrait posséder, quel que soit le poste. Il s’agit notamment du talent naturel des candidats, de leur volonté d’apprendre, de leur capacité d’empathie et de la confiance en leur propre capacité à prendre des décisions. De même, les responsables du service qui recrute doivent connaître les caractéristiques qu’ils ne veulent pas voir chez un candidat, et pour quelles raisons, en les nommant et en les définissant à l’avance.

 

Vous pouvez parvenir à une stratégie de recrutement qui vous mènera au succès

L’amélioration de votre stratégie de recrutement n’est pas seulement une bonne idée, c’est un moyen de générer une réelle valeur ajoutée pour votre entreprise, et notamment d’engendrer plus de bénéfices.

 

Mais pour réussir votre stratégie de recrutement, vous devez absolument attirer les bons candidats, et cela commence par vos descriptions de poste et vos annonces. Améliorez votre parcours de recrutement: téléchargez dès aujourd’hui notre guide gratuit sur l’élaboration de descriptions de poste et d’offres d’emploi qui vous mèneront au succès.

Téléchargez le guide gratuit: Rédiger des descriptions de poste réussies

Commentaire